Edit

About Us

We must explain to you how all seds this mistakens idea off denouncing pleasures and praising pain was born and I will give you a completed accounts off the system and expound.

Contact Us

Edit

About Us

We must explain to you how all seds this mistakens idea off denouncing pleasures and praising pain was born and I will give you a completed accounts off the system and expound.

Contact Us

 Sarine – Mobilité : transport multimodal  complémentaire et durable. Une nécessité !

En avant pour ma 3ème étape du canton de Fribourg, qui me mènera en Sarine et en ville de Fribourg.

  • 8h30 : rassemblement avec café-croissants au Mouret
  • 9h00 : départ et arrivée à Treyvaux à 9h20
  • 9h40 : départ via Farvagny arrivée vers 10h arrêt au rond-point direction Vuisternens-Grenilles
  • 10h30 : départ via Grenilles-Autigny-Chénens-Lentigny-Onnens -Rosé-Avry-Matran
  • 11h30-12h00 : arrivée à Matran pour apéro-repas

Et en ville de Fribourg :

  • 14h00 : Université / Plateau de Pérolles
  • 14h15 : Ancienne Gare de Fribourg
  • 15h00 : Place de l’Hôtel de Ville
  • 15h30 : Terrains de foot du Schoenberg
  • 16h00 : Place du Petit Saint-Jean

Rejoignez-moi nombreux sur les parcours ou à l’arrivée, et je partagerai volontiers avec vous sur ce thème.

Contexte :

Canton à la fois rural et urbain, Fribourg fait face à une augmentation démographique importante. Dans ce contexte, notre canton se doit de développer une mobilité multimodale, durable, complémentaire et adaptée à chaque type de déplacement pour éviter l’engorgement des infrastructures. Ces infrastructures doivent permettre un passage naturel entre les différents moyens de transport et de déplacement (mobilité douce, transports publics, mobilité individuelle) garants de prospérité et de bien-être pour l’ensemble de la population et de nos entreprises en favorisant la décarbonisation de la mobilité, tout en assurant la liberté du choix du moyen de transport. Une mobilité fluide et complémentaire est un atout alors que le temps perdu dans les bouchons et les engorgements aux heures de pointe constitue une vraie perte de qualité de vie et une baisse d’attractivité pour la création d’emplois.

L’assemblée constitutive du Grand Fribourg a identifié la mobilité comme une des plus grandes faiblesses du centre cantonal. Les défis sont néanmoins importants pour l’ensemble du canton, les projets nombreux et les montants vertigineux.

Solutions :

1.Planification – priorisation – coordination :

La priorisation des grands projets constitue un grand défi. Les débats houleux au sein du Grand Conseil ont montré la sensibilité de la thématique. Les critères de priorisation doivent tenir compte de l’urgence des besoins, de la vitesse possible de réalisation notamment en matière d’aménagement du territoire et des coûts qui doivent être supportables par l’Etat et les communes. Les réflexions et décisions doivent systématiquement intégrer les trois modes de transport (mobilité douce, transport commun, mobilité individuelle). Enfin le renforcement du réseau de transports publics (poursuite de l’extension et de la densification du RER, augmentation des cadences, aménagement des gares et des park&ride), le renforcement du réseau routier, des voies vertes et des pistes cyclables là où les besoins sont avérés doivent tenir compte du développement intercantonal et se faire en étroite concertation avec les régions concernées.

2. Flexibilité du travail (horaire libre, télétravail) :

L’attractivité du mode de transport dépend avant tout de la qualité des infrastructures et des prestations. Un horaire plus souple et le télétravail permettent une meilleure conciliation vie professionnelle et familiale. Il favorise la fluidité du trafic en diminuant les déplacements et résorbant l’affluence aux heures de pointe. Cette solution permet également de diminuer notre empreinte CO2 et contribue ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique.

3. Financement :

L’attractivité du mode de transport dépend avant tout de la qualité des infrastructures et des prestations. Fribourg doit donc pouvoir profiter des investissements fédéraux votés en faveur des routes nationales et du trafic d’agglomération (fonds FORTA) et du rail (fonds FAIF) notamment en déposant des projets d’agglomération ambitieux. Pour ceci, les périmètres d’agglomération (Fribourg, Mobul, Rivelac, Berne – Nord du canton) doivent être étendus pour approcher les périmètres fédéraux (voir carte).

Ces projets doivent respecter le principe du « bottom-up » : les collectivités locales, communes, associations, agglomérations… sont en principe les mieux placées pour planifier les infrastructures efficientes pour leur population ainsi que pour les pendulaires qu’elles accueillent. L’Etat doit soutenir leurs efforts, techniquement et financièrement, tout en s’assurant que l’intérêt de l’ensemble du canton est pris en compte.

**/